Présentation de l’ISEM

Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier


Associé à de nombreux organismes dont le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives), l’ISEM est un institut étudiant l’origine et les dynamiques de la biodiversité actuelle et passée incluant différentes thématiques de recherche dont la question de la biologie évolutive, l’accélération des moyens de production de données et de la capacité à appréhender les différentes dimensions structurelles et fonctionnelles du vivant ainsi que les réponses de la biodiversité vis-à-vis des changements planétaires et anthropiques.

Cinq départements constituent l’ISEM: Génome, Diversité, Forme, Conservation-Domestication et Paléoenvironnement. C’est au sein de ce dernier département que j’ai effectué un stage en anthracologie (étude des charbons retrouvés en contexte archéologique). Le Département Paléoenvironnement comporte une équipe composée essentiellement de Laurent Bouby, Lucie Chabal, Marie-France Dietsch-Sellami, Allowen Evin, Laurent Fabre, Isabel Figueiral, Vincent Girard, Sarah Ivorra, Bertrand Limier, Serge D. Muller, Thierry Pastor, Jean-Fréderic Terral et Philippe Poirier, lui-même chargé d’opération et de recherche à l’INRAP auprès de qui j’ai effectué ce stage d’anthracologie.

Le plateau anthracologie est composé de différents équipements : une collection de référence associée à des atlas utilisés dans le cadre de l’identification taxinomique, et des microscopes optiques à réflexion dont certains sont dotés d’un système permettant la prise d’image des charbons observés.

Je remercie l’ISEM de m’avoir permis d’accéder à leur équipement et Philippe Poirier de me former à l’étude anthracologique et aux recherches portant sur le paléoenvironnement dans le cadre de ce stage de master 1.

Marianne Brisebourg


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search